Pierre VILPOUX, Vice-Président du SYNNOV, intervient à l’Université d’été des Gracques

Pierre VILPOUX, Vice-Président du SYNNOV, intervient à l’Université d’été des Gracques, table ronde sur « les outils de la croissance en Europe ». Il y sera la voix de l’entreprise Innovante.

Durant les débats passionnants qui se sont déroulés lors de cette journée, l’accent a été mis sur l’urgence à renforcer l’efficacité et la lisibilité de l’action publique en France et au niveau Européen. Cette Université se voulait résolument tournée vers l’avenir, au lendemain d’un sommet Européen qui a vu les différents pays de la zone euro s’accorder sur des mesures fortes destinées d’une part à gérer de manière optimum les problèmes de dette des États, et d’autre part à permettre le démarrage d’une politique équilibrée en termes de gestion rigoureuse des budgets et d’investissements orientés vers la création de croissance.

L’Europe se doit d’être ambitieuse pour son économie, et solidaire dans les périodes de tourmente. Le slogan du club de football de Liverpool « You’ll never walk alone » a été cité par l’ancien Vice Premier Ministre Serbe Bozidar Deelic à l’attention des pays et des citoyens qui font, et vont devoir faire d’énormes efforts pour préparer un avenir plus attractif pour eux-mêmes et leurs enfants : La table ronde « les outils de la croissance en Europe » animée par Jacques Galvani, Directeur Général de Casino Développement, a bénéficié de la participation de Franco Bassanini, président de la caisse des dépôts et consignations italienne, ancien ministre de la Réforme de l’Etat, et de Gil Rémillard, président du Forum économique des Amériques, ancien ministre du Québec et de Pierre Vilpoux, chef d’entreprise et Vice Président du Synnov. Pierre Vilpoux dont l’expérience se partage entre grands groupes industriels et startups, est intervenu au nom du Synnov pour porter la voix des entreprises innovantes. Après avoir rapidement rappelé les objectifs du Syndicat de L’Innovation, il a abordé l’un des thèmes phares de l’université en rappelant que la compétitivité de la France et de l’Europe dans une économie mondiale dépend grandement de sa capacité à innover.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *